Menu Fermer

Les puces et tiques chez le chien

Bienvenue dans notre partie traitements et soin du chien, dans cette page, nous traitons d’un sujet tout aussi important pour votre chien que pour vous : les puces de chien.

Véritable parasite régulier et/ou annuel, les puces sont de véritable parasite qui pullulent sur votre chien en du printemps à l’automne, avec un pic d’activité au beau milieu de l’été.

Dans ce guide, vous allez découvrir et comprendre comment vous débarrasser des puces efficacement afin de rendre service à l’animal. Mais aussi vous rendre service à vous, car vous n’aurez plus besoin de chercher partout après des solutions, nous vous fournissons toutes les astuces concernant les puces de chien.

En fin de page, vous trouverez les informations nécessaires en rapport avec les tiques, le problème n’est pas identique aux puces mais les traitements vont généralement de paire.

Comment en finir avec les puces de chien ?

Nous démarrons cette page avec les puces du chien. Nous verrons dans cette partie de quoi on parle et les risques auxquels s’expose un chien qui a des puces. Ensuite, nous analyserons quelques solutions préventives intéressantes.

Contre quoi lutte-on lorsqu'on parle de puce de chien ?

Nos animaux domestiques, en particulier les chiens et les chats, sont la principale cible des puces nommées Ctenocephalides felis. Les professionnels vétérinaires les appellent puce du chat, dans la plupart des cas. Même si la plupart du temps vous aurez en face de vous des puces « félis », il est possible de rencontrer des Ctenocephalides canis, des Archaeopsylla erinace ou encore des Pulex irritans… Toutes ses variétés de puces sont susceptibles de prendre racine dans la fourrure des animaux domestiques à plus ou moins long terme.

La puce est un petit insecte de couleur brun ou rougeâtre. Elle n’excède que rarement les 3 millimètre en longueur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est délicat de la définir tant il y a d’espèces et de variétés de puces différentes. En effet, il existe plus de 2000 espèces. Chacune de ces puces se nourrit du sang des mammifères et des oiseaux : on les appelle de manière généralisé les ectoparasites.

D'où provient cette puce ?

Il existe une sorte d’idée reçue concernant les puces de chien et de chat. Elles sont souvent associées à un manque d’hygiène sur l’animal ou dans le foyer. Pourtant, il n’en est rien ! La présence de puce sur un chien n’est pas lié à un manque de toilettage ou d’hygiène.

Pour autant, la puce peut exposer l’animal à des risques de santé plus dérangeants : démangeaisons, allergie, maladie causée par le ténia….. Ce que les vétérinaires vous conseilleront toujours, c’est d’agir de manière préventive. C’est un peu comme chez les dentistes, si on y va quand on a déjà mal, c’est généralement plus grave que si on y passe tous les ans par mesure de prévention. Pour les puces, c’est identique, plus vous agissez avant qu’elles s’installent sur le chien, plus vous minimisez les risques que le chien en attrape. Alors, il ne faut pas hésiter à prévoir un budget concernant les soins réguliers contre les puces.

A quelles maladies s'expose un chien infesté de puces ?

Les puces chez le chien peuvent, entre autres, provoquer de graves problèmes dermatologique chez le chien. Ces différents problèmes sont causés par la salive transportée par les parasites lorsqu’ils entrent en contact direct avec la peau de l’animal. Cette substance est hautement toxique et provoque une inflammation. Une consultation avec votre vétérinaire est alors nécessaire, car les rougeurs et les bosses ne disparaitront pas, même après l’application d’un produit anti-puces et elles sont extrêmement dérangeantes pour l’animal.

La puce peut également transmettre au chien le ver solitaire. C’est une maladie dangereuse transmise par ces parasites. Si votre animal a attrapé un ver intestinal, il s’agit d’une gêne. Il peut également y avoir des démangeaisons autour de l’anus et du rectum. Les ténias peuvent également être diagnostiqués par l’aspect des selles. Si vous avez le moindre soupçon, consultez votre vétérinaire.

Le risque de développement de ver intestinal chez le chien est augmenter lorsque celui-ci a des puces. En effet, le ver se développement et se nourrit de larves de puces. Les cocons de puces présents dans sa fourrure seront avalés lorsqu’il se lave. C’est pourquoi il est recommandé de vermifuger un animal qui a des puces.

Comment gérer la tique de chien ?

Le chien peut être piqué par une tique lors d’une promenade ou même dans le jardin. Nous allons voir ici ce qu’est une tique, pourquoi elle est très dangereuse pour les canidés et comment la combattre.

Qu'est ce qu'une tique ?

La tique est un parasite, comme la puce, qui appartient à la famille des acariens. Mesurant entre 3 et 6 mm, elle vit cachée dans les hautes herbes, lieu propice à sa reproduction. Pour se nourrir, l’insecte s’accroche aux animaux à sang chaud, comme les humains ou les animaux de compagnie.

Une fois sur son hôte, l’insecte pompe le sang pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il se détache une fois qu’il est rassasié . Il passe inaperçu sur la peau au début, mais devient rapidement reconnaissable dès qu’il grossit, en raison de son corps blanc et rond.

On les trouve aussi bien dans les zones urbaines que rurales. C’est principalement un insecte de plaine. En règle général, une fois que vous passez les 1500 m, on ne retrouve plus de tiques. Avec le réchauffement climatique, leur spectre d’activité tout au long de l’année s’est élargi. Dans les régions où les hivers sont doux comme dans le sud de la France, il n’est pas rare de trouver des tiques dès la fin de l’hiver.

Il s’agit d’insecte parasitaire plutôt résistants. Dans certains cas, ils peuvent vivre jusqu’à 4 ans. Leur cycle de vie comporte trois phases : larve, nymphe et adulte. La tique a besoin d’un certain temps pour s’attacher à son hôte avant qu’une transmission potentielle du virus ne se produise.

Pourquoi la tique est dangereuse pour le chien ?

Le principal problème que présente la tique c’est sa discrétion. Généralement, elle se cache et pique à des endroits assez discrets sur le chien. On peut également retirer assez facilement la tique et penser que le chien est en sécurité sans savoir qu’on vient de retirer le corps mais que la tête est resté bien au chaud sous la peau.

La tique va alors resté logé là et réaliser une nouvelle croissance. Ainsi, non seulement elle a largement le temps de transférer les bactéries dangereuses mais, en plus, elle sera capable de se poser sur un second chien une fois qu’elle sera remise en forme.

Les maladies transmises par la tique sont vraiment à prendre au sérieux. Si l’infection n’est pas identifier (et généralement les signes sont très subtiles et difficiles à voir) les maladies transmises par la tique sont mortelles. Et souvent, les douleurs qui accompagnent les maladies de ce type sont insupportables pour l’animal et la finalité conduit irrémédiablement à l’euthanasie du chien…

A quelles maladies s'expose un chien infecté par une tique ?

L’infection via une tique est bien plus dangereuse que l’infection de puces, cependant, lorsqu’on s’y prend à temps, cette infection est plus simple à gérer que l‘invasion de puces dans une habitation.

Voyons à quels risques est exposé un chien infecté par une tique :

  • douleurs et fièvre et grande fatigue du chien :

C’est le cas lorsque la tique transmet la piroplasmose. La piroplasmose affecte les globules rouges du chien et peut mener à la mort de celui-ci. Pour la détecter, il faut généralement faire une prise de sang sur l’animal et réaliser des analyses.

La piroplasmose se transmet assez rapidement une fois que la tique à commencer à sucer le sang. En règle générale, cela ce passe dans les 24h après que la tique se soit accrochée.

Les douleurs, la fièvre et la fatigue sont également les symptômes d’une autre maladie transmise par la tique mais moins dangereuse : l’ehrlichiose. Cette bactérie sera identifié lors du prélèvement sanguin qui permettra de savoir comment traiter le problème de tique chez le chien.

  • fatigue, spasmes, difficultés de déplacements :

Il s’agit des symptômes qui vont apparaitre petit à petit sur le chien. Ces symptômes sont ceux de la maladie de Lyme. Cette maladie, la tique est capable de la transmette à l’Homme aussi.

La maladie de Lyme provoque surtout une grand fatigue. Et assez souvent, des troubles du système nerveux du chien et/ou de sa fréquence cardiaque.

Pour identifier la maladie de Lyme, seule une analyse endocrinienne poussée fournira les éléments permettant son diagnostic

Rappel des 3 plus grandes maladies causées par la piqure de tique

  • Maladie : Piroplasmose
  • Remède possible : Vaccin
  • Risque max : Mort subite de l’animal
  • Maladie : Ehrlichiose
  • Remède possible : Antibiotiques
  • Risque max : Mort lente de l’animal
  • Maladie : Maladie de Lyme
  • Remède possible : Vaccin
  • Risque max : Mort de l’animal

Que faire en présence d'une tique sur le chien ?

Encore une fois, la prévention est importante puisque les produits déposent des substances qui éloignent les tiques. Il faut également savoir que lorsque vous trouvez une tique sur votre chien, prendre RDV chez le vétérinaire est certainement le meilleur réflexe à avoir. Avant même d’essayer de lui retirer et de traiter le chien.

Ensuite, et c’est ce que l’assistant vétérinaire vous dira lors de la prise de RDV, il faut tout faire pour retirer la tique rapidement.

En résumé, ce qu’il est possible de faire sans l’assistance du vétérinaire ce sont les actes préventifs contre les tiques.

Les questions régulières concernant les puces et tiques du chien - FAQ

Comment retirer les puces d’un chien ?

Si le traitement préventif est le meilleur remède, une fois que l’animal est infecté, il est préférable de retirer les puces que vous repérez. Pour cela, il existe différentes méthodologies possibles :

-lors du brossage

Agissez de préférence avec un peigne métallique conçu spécialement à cet effet (un peu comme les peignes à poux). Vous pouvez les acheter dans n’importe quelle animalerie. Des dents densément serrées élimineront sûrement les intrus de la fourrure de votre animal. N’oubliez pas, cependant, que cette méthode exige beaucoup de patience et … temps. Vous devez brosser lentement et soigneusement – le peigne doit adhérer à la peau de l’animal. Vous devez vous concentrer sur l’aine et la base de la queue, car c’est là que les puces se nourrissent le plus !

-avec des produits naturels (citron, terre de diatomée, huile de noix de coco)

CITRON : Le citron et les puces ne font pas bon ménage. Consulter notre recette anti-puces ici.

TERRE DE DIATOMEE : Bien qu’elle soit principalement utilisée pour la protection des plantes, la terre de diatomée possède également des propriétés insecticides puissants. Saupoudrez-la sur les zones sujettes aux puces. Laissez agir pendant quelques heures, puis retirez-le à l’aide d’un aspirateur ou d’une brosse si le chien a peur des aspirateurs. Cependant, assurez-vous au préalable que la terre ne sera pas toxique pour votre animal  puisqu’il existe deux types de terres de diatomée !

HUILE DE COCO : Un peu comme le citron, l’huile de coco va permettre de graisser le poil, d’étouffer les puces et enrober de gras les larves. Ainsi, cela facilite le passage du peigne et permet de bien attraper les insectes morts.

Quel est le meilleur traitement préventif contre les puces ?

Pour vous protéger contre l’invasion de ces parasites, vous pouvez utiliser des préparations spéciales telles que des shampooings, des colliers anti-puces pour chiens, des sprays et des gouttes insecticides. Les produits individuels varient en qualité et en durée d’action.

Comment repérer une tique dans le pelage d’un chien ?

Lorsque vous brossez le pelage tous les jours, il est bon de vérifier que la peau de votre animal n’a pas de visiteurs indésirables (puces ou tiques). La clé d’une prévention efficace des maladies transmises par les tiques est l’utilisation régulière de gouttes cutanées appropriées, de comprimés oraux ou le port d’un collier anti-tiques spécial. Votre vétérinaire vous conseillera sur la meilleure façon de procéder.

Comment bien retirer une tique sur un chien ?

Les tiques possèdent un appareil buccal spécial qu’elles fixent sur la peau afin de recueillir efficacement leur nourriture (le sang). Par conséquent, la tique doit être retirée assez rapidement. Pour bien procéder, il faut tordre l’insecte avec une pince à épiler (dans les deux sens).

  • Saisissez fermement le corps du parasite, près de la peau,
  • retirez-le en le tournant doucement.

N’oubliez pas de ne rien appliquer sur la zone affectée avant de retirer la tique. Non seulement cela ne facilitera pas la procédure de retrait de l’insecte, mais cela peut même la rendre plus difficile encore.

Laisser des parties de l’arachnide dans la peau peut entraîner des complications désagréables. Après avoir traité le parasite, désinfectez le site de la morsure. Surveillez toujours votre chien pour détecter les signes de maladie.